En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.

Évènements

D'autres évènements

Séminaire Axe 2

L'axe 2 : Reconfigurations de l'action, politiques urbaines et pratiques de l'urbanisme se tiendra le mardi 1er juin.

Présentation-discussion de deux recherches en cours menées par des membres de l'axe. Ces deux présentations seront plus globalement l'occasion d'un débat autour...

Soutenance de thèse

Lucile BIARROTTE soutiendra sa thèse en urbanisme intitulée :
"Déconstruire le genre des pensées, normes & pratiques de l'urbanisme"
 
  La soutenance aura lieu mercredi 5 mai 2021 à 14h00 (heure française) en format semi-présentiel.

  La jauge de la salle étant limitée, le...

Soutenance de thèse

Lucile BIARROTTE soutiendra sa thèse en urbanisme intitulée :
"Déconstruire le genre des pensées, normes & pratiques de l'urbanisme"
 
  La soutenance aura lieu mercredi 5 mai 2021 à 14h00 (heure française) en format semi-présentiel.

  La jauge de la salle étant limitée, le public sera invité à suivre une retransmission en direct sur YouTube via ce lien : Soutenance Lucile BIARROTTE
 
Le jury est composé de :

  • Mme Véronique BIAU, Chercheure habilitée à diriger des recherches, ENSA Paris-La Villette, HESAM-Université (rapportrice)
  • Mme Marianne BLIDON, Maître de conférences habilitée à diriger des recherches, Université Paris 1 - Panthéon Sorbonne (examinatrice)
  • M. Laurent COUDROY DE LILLE, Maître de conférences, Université Paris-Est Créteil (examinateur)
  • M. Xavier DESJARDINS, Professeur, Sorbonne Université (rapporteur)
  • Mme Claire HANCOCK, Professeure, Université Paris-Est Créteil (directrice)
  • Mme Marylène LIEBER, Professeure ordinaire, Université de Genève (examinatrice)
  • M. Laurent MATTHEY, Professeur associé, Université de Genève (examinateur)
  • Mme Sophie PAQUIN, Professeure, Université du Québec à Montréal (examinatrice)

 
Vous trouverez ci-dessous un résumé de la thèse en français puis en anglais

***
Déconstruire le genre des pensées, normes & pratiques de l'urbanisme 
Depuis les années 2010, les projets d'urbanisme français intégrant les enjeux d'inégalités de genre se multiplient, touchant principalement les espaces publics et la rénovation urbaine. Des pratiques et concepts féministes se diffusent auprès de professionnel·le·s peu acculturé·e·s au sujet.

Par une démarche de recherche-action féministe constructiviste mêlant travail d'archives et observations de réseaux spécialisés ainsi que de projets à Paris et Villiers-le-Bel, cette thèse analyse l'évolution des pensées, normes et pratiques genrées, ou régimes de genre, des milieux de l'urbanisme. Utilisant l'arrivée des approches explicitement genrées comme révélatrice de normes jusqu'alors tacites, elle remet en question la "nouveauté" du lien entre genre et urbanisme et interroge ce que sa légitimation actuelle révèle de l'urbanisme français.

Montrant que l'urbanisme est toujours genré, ce travail explore l'amnésie collective entretenue autour de l'héritage théorique et pratique féministe en urbanisme, remontant au moins jusqu'aux années 1970. Il interroge les facteurs de la montée en puissance contemporaine de ces idées et approches égalitaires : les contextes politiques et culturels des organisations où le sujet s'infuse; la féminisation professionnelle et le rôle d'une masse critique de personnes concernées (femmes, minorités LGBTIQ, féministes); la légitimation d'expert·e·s et leur travail en réseau. Enfin, une analyse à l'échelle des actrices et acteurs individuel·le·s est proposée pour comprendre comment concepts et pratiques genré·e·s sont adapté·e·s par les spécialistes du genre puis reçu·e·s et approprié·e·s (ou non) par les urbanistes non-spécialistes.

Mots-clés :
Approche intégrée de l'égalité,
féminisme, genre,
réflexivité, urbanisme inclusif,
urbaniste.

***
Deconstructing
 gender in urban planning thoughts, norms & practices
Since the 2010s, in France, urban planning projects, focusing mostly on public space and urban
 renewal, have increasingly integrated gender inequality concerns. Feminist practices and concepts are spreading among professionals with little knowledge of gender issues.

Through a constructivist feminist action-research approach, combining archival work and lived-observation
 of specialized networks, as well as projects in Paris and Villiers-le-Bel, this dissertation analyzes the evolution of gendered thinking, norms and practices, or
gender regimes,
 in the urban planning field. Using the arrival of explicitly gendered approaches as a revelation of hitherto unspoken norms, this work questions the "novelty" of the link between gender and planning and unveils what its growing legitimization reveals about
 French urbanism. 

Having shown that urban planning is always gendered, this dissertation explores the collective
 amnesia maintained around feminist theoretical and practical legacies in urban planning, dating back at least to the 1970s. It questions the factors behind the contemporary rise of these egalitarian ideas and approaches: the political and cultural contexts
 of the organizations where gender approaches brew; professional feminization and the role of a critical mass of concerned people (women, LGBTIQ minorities, feminists); the legitimization of experts and their networking. Finally, an analysis at the level of
 individual actors is proposed in order to understand how gender concepts and practices are adapted by gender specialists and received and appropriated (or not) by non-specialist urban planners.

Keywords:
Feminism,
gender,
gender mainstreaming,
inclusive urbanism,
reflexivity, urban planner.

Liste des événements