En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.

DEPOS

Présentation

Les premiers retours sur les territoires impactés par les Ouragans Irma et Maria, montrent que les quantités de déchets ont largement désorganisé le service de gestion des déchets (UN  environnement / OCHA Joint Unit, 2017). En octobre 2017, l’Ecosite des Grandes Cayes, à Saint-Martin, a reçu l’équivalent de 2 ans et demi de collecte des déchets de période normale. Ces chiffres, courants dans ce type de catastrophes, ont déjà été observés par le passé. Les retours d’expériences montrent en outre que la gestion des déchets est un enjeu important de la post crise.

Selon l’agence fédérale américaine des situations d'urgence (FEMA) le coût de la gestion des déchets post catastrophe est supérieur au 1/3 du cout de redémarrage du territoire. C’est aussi un enjeu d’image pour les territoires impactés, notamment pour le secteur touristique. Les enjeux sanitaires et environnementaux d’une mauvaise gestion peuvent impacter la santé des habitants et polluer sols et eaux. Enfin les nombreux déchets gênent la progression des services de secours et l’accès des services techniques aux installations de captage et de production d’eau potable, aux transformateurs électriques,… Les retours d’expérience internationaux montrent que l’amélioration de la gestion des déchets post-catastrophes peut également améliorer la gestion des déchets courants en situation normale.

Le projet DéPOs, s’attache spécifiquement au problème de la gestion des déchets post-ouragans. Il permet de travailler avec des partenaires expérimentés et d’associer des compétences multiples approchant ainsi le problème sous les angles complémentaires de la quantification prédictive des gisements et de la caractérisation, à la gestion intégrée des déchets, à la modélisation spatiale. DéPOs insiste sur la recherche appliquée qui permet de construire les connaissances méthodologiques et les connaissances spécifiques d’une gestion améliorée de la post-catastrophe.

Ce projet de recherche propose une recherche impliquée dans les territoires investis et contribue au champ de recherche sur les risques spatialisés et la résilience d’après-crise. Au-delà du binôme aléa/vulnérabilité DéPOs apporte des connaissances sur la mise en action de la résilience par la planification, l’adaptation des organisations et le fonctionnement des systèmes sociotechniques soumis à des contraintes exceptionnelles. En temps normal, le service de gestion des déchets est un service important pour le fonctionnement des territoires, il devient essentiel après un ouragan.

Programme scientifique

La connaissance du gisement potentiel en termes de quantité et de qualité est essentielle pour permettre le passage à l’action. Les quelques travaux menés sur la gestion des déchets post catastrophe montrent que l’impossibilité pour les acteurs de la gestion des déchets de se projeter dans l’ampleur du gisement à gérer et dans ses qualités rend toute anticipation difficile à mener. Comment dimensionner les moyens techniques, humains nécessaires sans connaître l’ampleur du phénomène ? Comment définir les zones de stockage temporaire, comment mobiliser les filières de gestion sans connaissance du gisement ?

DéPOs participe à l’augmentation des connaissances du gisement des déchets post-ouragans à travers la construction d’indicateurs de production des déchets (en terme de quantité et de qualité) en fonction notamment de l’occupation du sol et des caractéristiques de l’aléa. Ils seront construits à partir de retours d’expérience, d’analyses bibliographiques et de dires d’experts.

DéPOs propose un modèle permettant de simuler, sur les Antilles françaises, la production potentielle de déchets en fonction des caractéristiques du phénomène. L’outil de modélisation et de simulation s’appuie sur l’utilisation de bases de données statistiques, de photographies aériennes, de données permettant de décrire l’occupation des sols, les formes de bâti et les saisonnalités.

DéPOs étudie l’évolution de l’organisation du service de gestion des déchets face aux évolutions du gisement en post-catastrophe et propose des éléments pour améliorer, anticiper. Il s’agit notamment d’étudier comment le service est impacté par la crise (moyens techniques, humains disponibles), comment il se réorganise (mobilisation de nouveaux moyens, intervention de nouveaux acteurs,...), quel cadre légal ou contractuel est mis en place pour rendre opérationnelle cette collaboration d’urgence.


Ces aspects intéressent les acteurs en charge de la planification de la gestion des déchets en situations exceptionnelles (conseil régional, ADEME), mais également les acteurs en charge de l’application de cette planification et du suivi des opérations qui peuvent être ceux de la gestion de crise, donc différents (conseil régional, ADEME, DEAL, Préfecture, communes,...).

DéPOs propose de travailler à la formalisation d’une aide à la planification de la gestion des déchets post-ouragan. La mise en place d’une démarche stratégique est un processus long, trop souvent réduit à l’œuvre d’un organisme ou d’un concepteur, DéPOs l’envisage comme « œuvre collective » où pragmatisme et ambition se négocient, s’ajustent, s’arbitrent à chaque instant.

Équipe & Partenaires

Les partenaires Université Paris-Est Marne-la-Vallée, Le Mans Université,  Avignon Université, IFSTTAR, Association Robin des Bois et Université de Mons (partenaire international associé) remercient l'Agence Nationale de la Recherche qui soutient le projet de recherche - Déchets Post Ouragans - (ANR-18-OURA-0003).

DéPOs est labellisé par SAFE  Cluster qui est le seul pôle de compétitivité à porter la thématique de la sécurité globale.

  • Bruno Barroca - Université Paris-Est Marne-la-Vallée : Coordinateur
  • Vincent Becue - Université de Mons
  • Hélène Beraud - Université Paris-Est Marne-la-Vallée
  • Jacky Bonnemains - Association Robin des Bois
  • Mathieu Durand - Le Mans Université
  • Gilles Hubert - Université Paris-Est Marne-la-Vallée
  • Michelet Lamour - IFSTTAR (Stagiaire)
  • Serge Lhomme - Université Paris-Est
  • Cyrille Naoarine - Le Mans Université
  • Charlotte Nithart - Association Robin des Bois
  • Jeanne Perez - Le Mans Université (Stagiaire)
  • Adeline Pierrat - Le Mans Université
  • Roxana Popescu - Ingénieure d’études DéPOs & doctorante - Le Mans Université / Avignon Université / Université Paris-Est Marne-la-Vallée / Université de Mons
  • Anne Ruas- IFSTTAR : Responsable scientifique
  • Damien Serre - Avignon Université

Rapports

Les déchets de l’ouragan Irma – Retour d’expérience - Octobre 2018

Communication scientifique

Hélène Beraud, Charlotte Nithart, Mathieu Durand : "Le difficile suivi des déchets post-catastrophe: le cas de l’Ouragan Irma à Saint-Martin." Risques urbains Volume: 3 (Numéro 1).

Publié le 7 février 2019   DOI : 10.21494/ISTE.OP.2019.0329