En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.

FreshWay

Page en construction

FreshWay : Analyse et modélisation des trajectoires d’adaptation au changement climatique – Cas du rafraîchissement urbain.
 

Résumé

En étudiant les planifications et les mises en œuvre de solutions de rafraîchissement sur 8 collectivités de tailles et de climats différents, le projet FreshWay s’intéresse à l’adaptation des territoires urbains face aux impacts en termes de chaleur et de canicule dû au changement climatique. Il propose trois apports majeurs : FreshWay construit un cadre d’analyse de la performance de la planification de l'adaptation à partir d’une approche empirique (1). FreshWay analyse la performance des planifications pour faire émerger des actions d’adaptation (2). FreshWay cherche à caractériser l'efficacité de la planification en évaluant l’écart entre les objectifs et les réalisations (3). Le projet FresWay observe l’usage des outils juridiques d’urbanisme et d’aménagement dans une perspective d’adaptation des villes au changement climatique et en particulier pour lutter contre la surchauffe urbaine pendant les périodes de canicule. Ainsi les PCAET, SCOT, PLU(i) (dont le PADD) et OAP seront examinés dans un objectif d’établir un retour critique sur les outils juridiques existants et leurs usages et un guide pour l’amélioration des trajectoires des villes pour l’adaptation.

Au niveau scientifique, le projet FreshWay participe à la construction des connaissances en planification urbaine et environnementale au regard de la recherche empirique menée sur l’analyse des trajectoires et veut proposer des indicateurs et une modélisation permettant de caractériser, de visualiser et de comparer les trajectoires des villes pour mettre en œuvre des solutions permettant de lutter contre la chaleur urbaine. 

Au niveau opérationnel, au-delà de l’apport local, FreshWay généralise dans une phase prospective les connaissances issues des études menées pour proposer un positionnement scientifique visant à orienter la mise en œuvre opérationnelle de la planification pour en accroître la performance (au sens de la capacité à inciter des actions efficaces).

Dans ce projet le regard se portera sur la trajectoire de 8 collectivités de 3 tailles différentes et de 2 climats différents pour la mise en œuvre de solutions d’adaptation en limitant le projet aux solutions de rafraîchissement pour s’adapter au climat plus chaud et en particulier aux vagues de chaleur. Deux régions à climats différents sont choisis : l’un en Ile-de-France (climat tempéré océanique Cfb selon Köppen-Geiger), l’autre en Occitanie (Hérault) (climats méditerranéens Csa ou Csb selon Köppen-Geiger).
Objectifs généraux de FreshWay :
Pour initier FreshWay, 8 objectifs généraux ont été identifiés à partir des pratiques professionnelles de conseil et d’accompagnement des collectivités. Ces objectifs structurent les réponses que peuvent mettre en œuvre des collectivités pour concevoir, mettre en œuvre et suivre une trajectoire de rafraîchissement. FreshWay n’a pas pour objectif d’apporter des réponses directes mais s’en nourrit pleinement pour définir ses ambitions scientifiques.

 

  • Obj 1 - Cartographier/modéliser/visualiser la diversité des trajectoires des collectivités climat IDF/Occitanie en situation métropolitaine, de ville moyenne ou péri-urbaine dans la mise en œuvre de solutions rafraîchissantes (de la planification à la maîtrise d’œuvre). L’intérêt se porte sur la transformation de l’espace,
  • Obj 2 - Qualifier l’état d’avancement de chacune des 4 composantes d’une trajectoire : présence d'une volonté politique, mobilisation des outils techniques pertinents (dans la conception, dans les choix/arbitrages, dans la mise en œuvre), disposition des compétences locales nécessaires et existence d'un planning de mise en œuvre avec indicateurs de pilotage,
  • Obj 3 - Comprendre l’imbrication des trajectoires des collectivités avec les stratégies nationales, les documents de planifications régionaux et territoriaux, les engagements des acteurs/opérateurs du secteur privé,
  • Obj 4 - Synthétiser les préconisations des projets de recherche / rapports internationaux en matière de rafraîchissement et connaître leur utilisation au niveau des collectivités,
  • Obj 5 - Identifier les difficultés, les freins, et renoncements dans la conception et/ou la mise en œuvre des trajectoires,
  • Obj 6 - Recenser les stratégies et projets déjà menés par les collectivités qui ont été un succès sur d’autres thématiques pour identifier les savoir-faire propres sur lesquels s’appuyer pour élaborer / mettre en œuvre une trajectoire,
  • Obj 7 - Compiler les indicateurs de suivi, de reporting mis en place et/ou disponibles avec les moyens associés (techniques et économiques),
  • Obj 8 - Formuler des leviers d’actions / méthodes adaptés, au plus près des besoins et caractéristiques des collectivités pour faciliter la conception / mise en œuvre des trajectoires de rafraîchissement : ce qu’une collectivité peut faire en propre et ce qu’elle peut cadrer notamment avec les outils réglementaires dans le diffus ou dans les projets urbains portés par la collectivité.
PARTENAIRES :

Les scientifiques et laboratoires engagés et bénéficiaires de l’Ademe dans le projet sont :

  • Bruno Barroca du Lab’Urba. Ce laboratoire effectue des recherches en Urbanisme , il est en lien direct avec le thème de la « ville de demain » porté par le projet scientifique de l’Initiative FUTURE dont l’université Gustave Eiffel est un acteur majeur. L’adossement à l’Ecole d’Urbanisme de Paris, au département génie urbain et au LABEX Futurs urbains constituent de forts atouts pour le Lab’Urba.
  • Anne Ruas du laboratoire IMSE/LISIS qui est une équipe de l’Université Gustave Eiffel, spécialisée en modélisation et simulation. Le LISIS est responsable de la plateforme Sense-City qui est une chambre climatique permettant de reproduire différents climats pour étudier entre autres, leurs capacités à apporter des solutions d’adaptation ou d’atténuation.
  • Mathieu Delorme de l’équipe de recherche OCS : L’Observatoire de la condition suburbaine (OCS) est l’équipe de recherche de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de la ville & des territoires Paris-Est. Il appartient à l’unité mixte de recherche Architecture Urbanisme Société : Savoir Enseignement Recherche (UMR AUSser), co-accréditée par le CNRS et le ministère de la Culture, et est l’une composante de recherche de l’Université Gustave Eiffel.
  • Jean-François Girres du laboratoire AMIS/Espace-Dev. L’UMR Espace-Dev (Observation spatiale, modèles & science impliquée) est une unité de recherche ayant comme objet d’étude commun « la caractérisation et la préparation des transitions pour une viabilité du système intégré société-environnement ».  
  • Elodie Nourrigat pour NOST architectes (Voir ci-dessous)          .

Partenaires non bénéficiaires de l’aide ADEME mais engagé dans le projet

  • Nhood (partenaire associé non bénéficiaire d’une aide ADEME dans le cadre de ce projet)
  • GinkGo Avocats (partenaire sous-traitant)
  • NOST architectes est une agence d’architecture fondée par Elodie Nourrigat.